Des stages pour enfants dans les Parcs naturels cet été

La mission “éducation et sensibilisation” des Parcs naturels est parfois méconnue… Et pourtant, les Parcs naturels ont des équipes d’animateurs chevronnés chargés de travailler avec différents publics pour les sensibiliser aux enjeux liés à la nature sur leur territoire. Les stages d’été font partie de ces missions. Découvrez les dates et thématiques pour l’été 2024!

Parc naturel Burdinale-Mehaigne

Du 8 au 12 juillet : Nature et sciences (pour les enfants de 6 à 12 ans) Jeux, expériences ludiques et découverte de la nature seront au programme de cette semaine de stage où nature et sciences nous inspireront sur la question du développement durable.

Du 12 au 16 août : Art et nature (pour les enfants de 6 à 12 ans) Laissons libre cours à notre créativité et inspirons-nous de la nature : aquarelle, dessin, modelage, impressions végétales et découvertes dans la nature sont quelques-unes des activités prévues pour ce stage de 4 jours.

Infos : https://pnbm.be/agenda/

Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier

Du 15 au 19 juillet : Curieux de nature (de 8 à 12 ans) Viens découvrir le Parc naturel et ses différents aspects durant une semaine (visite d’une ancienne ardoisière, animations sur les insectes, chasse aux trésors dans les bois…).

Infos : https://parcnaturel.be/projets/pedagogie/

Parc naturel du Pays des Collines

Du 8 au 12 juillet :  Méli-mélo des producteurs – 6/12 ans (primaire) Partons à la rencontre des producteurs du territoire, découvrons leur métier et réalisons avec eux des activités culinaires et créatives !

Du 15 au 19 juillet : Aventures dans les Collines – 6/12 ans (primaire) Découvrons le monde qui nous entoure de manière ludique mais surtout dans la nature !

Du 12 au 16 août (hors 15/08) : Art & Nature – 6/12 ans (primaire) La nature est source d’inspiration : révélons nos talents et découvrons-en de nouveaux à son contact.

Du 19 au 23 août (demi-journées le matin) : Toute p’tites aventures – 4/6 ans (maternelle) Les bouts de chou aussi peuvent découvrir la nature ! Explorons ensemble les bois alentours et leurs trésors pendant chaque demi-journée.

Le lien vers le formulaire d’inscription : https://forms.gle/QB5hKSKgAkXXVaW86

Parc naturel des Plaines de l’Escaut

Du 8 au 12 juillet : Art et Forêt à l’Escale forestière (3 groupes pour enfants de 4 à 12 ans) Un stage en extérieur pour libérer l’imaginaire, la créativité et découvrir la forêt, sa faune et sa flore.

Du 19 au 23 août : sport et nature à l’Escale forestière (pour les enfants de 8 à 12 ans) Durant ce stage, les enfants pourront s’exercer dans des activités sportives variées et parfaire leurs connaissances sur la nature.  Au programme : orientation, tennis, escalade, jeu de piste, balade sur le thème des oiseaux, course, …

Infos : https://escaleforestiere.be/stages/

Bilan 2023 du Fonds “Ami.e.s des Parcs naturels”

Le Fonds des Ami.e.s des Parcs naturels de Wallonie est un Fonds philanthropique hébergé par la Fondation Roi Baudouin.  Il vise à mobiliser les dons d’individus, d’acteurs privés ou d’acteurs philanthropiques, en faveur de projets mis en œuvre par les Parcs naturels.

En 2022 et 2023, grâce à divers dons et au soutien de la Fondation QiGreen, le Fonds a contribué à la réalisation de nombreux projets des Parcs naturels en faveur de la biodiversité.

En 2024, les Parcs naturels multiplieront à nouveau les actions pour des territoires durables. N’hésitez pas à les soutenir !

Découvrez le Bilan 2023 et ces projets en images en cliquant ici : Rapport 2023_BD

Cœur de Condroz : un 13e Parc naturel voit le jour

La création du Parc naturel Cœur de Condroz a officiellement été approuvée début décembre par le gouvernement wallon. Cette reconnaissance lui permettra d’être doté d’un budget de 388.000 euros en 2024.

Situé sur les communes d’Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange et Ohey, ce territoire s’étend sur une superficie de près de 53.000 hectares. Ce territoire est cohérent au vu de plusieurs critères : géographiques, socio-économiques, dynamique territoriale, etc. Entre forêts, champs, villages ruraux, le Condroz se caractérise par une alternance régulière de crêtes et de dépressions, ainsi que par une grande diversité de milieux riches en biodiversité, avec des espèces telles que le triton crêté ou la cigogne noire.

Le projet de Parc naturel mûri depuis 2017 dans le Condroz et s’appuie sur différentes prises de conscience. D’abord, la nécessité de préserver les ressources naturelles et la biodiversité du territoire. Ensuite, la nécessité de développer de nouvelles formes de solidarité entre communes. Enfin, la naissance d’un sentiment d’appartenance qui s’est enracinée durablement sur le territoire. L’identité de ce dernier a été un point de réflexion central depuis la première rencontre exploratoire de 2017.

Après un long processus fait de réunions d’informations, études, discussions, rédaction du projet et du RIE (rapport d’incidence sur l’environnement), le Parc naturel voit donc enfin le jour !

Je me réjouis que la Wallonie se dote d’un nouveau parc naturel. Ce sont ainsi de nombreuses initiatives qui pourront être menées dans l’optique d’un développement territorial durable et qui permettront de promouvoir des activités en accord avec la protection et la valorisation des richesses géographiques, naturelles et patrimoniales de cette belle région du Condroz“, a souligné la ministre régionale de l’Environnement, Céline Tellier.

Plus d’infos sur www.coeurdecondroz.be

Regardez le reportage de la télévision locale Ma Télé :

https://www.matele.be/le-coeur-de-condroz-reconnu-comme-parc-naturel-par-la-wallonie?fbclid=IwAR2soaHxM2e8duT4bBROcpLl_exxltarHzoNGHwp-vaOWoNmYXt4-_VSaKE

Rencontre avec Jérôme Chaplier, le nouveau directeur de la FPNW

Jérôme Chaplier a rejoint fin 2023 la petite équipe de la Fédération des Parcs naturels en tant que nouveau directeur. Rencontre… 

  • Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre parcours ?

J’ai un parcours dans l’associatif durant lequel j’ai eu 2 fils rouges : explorer diverses facettes du développement durable, et la coordination (d’équipes, de programmes, d’organisation). Chez Oxfam-Magasins du monde j’ai développé des campagnes de sensibilisation et travaillé sur diverses facettes de l’éducation permanente et de la mise en projet de citoyens. Ensuite j’ai coordonné une coalition européenne pour faire évoluer les législations en matière d’environnement et de droits humains. Enfin, à la Fondation pour les Générations Futures j’ai développé des outils philanthropiques et des appels à projets pour soutenir des jeunes qui ont idées innovantes en matière de durabilité. En parallèle de tout cela je suis actif dans des projets de transition écologique et des évènements culturels à Gembloux, où je vis avec mon épouse et mes 4 enfants.

  • Qu’est-ce qui vous tient à cœur dans le fait de travailler pour les Parcs naturels ? Comment ce nouveau poste répond-il à vos valeurs ?

Je suis convaincu de l’urgence du changement, mais pas n’importe quel changement : il doit être systémique et ancré. Être systémique c’est chercher à intégrer au mieux des impacts positifs « 4 P » : Planet, People, Prosperity & Participation. Être ancré, c’est partir des réalités de son territoire, ses forces vives, ses atouts, pour construire des réponses adaptées. C’est aussi être ancré dans une vision politique ambitieuse et un cadre qui protège, contraint quand il faut, met en capacité les citoyens et acteurs de terrain. Je retrouve cette vision dans la dynamique des Parcs naturels, mais aussi mon plaisir à tisser des liens, à innover pour protéger notre nature.

  • Quels sont vos souhaits pour les PN en 2024 ?

De l’optimisme qui déborde, de l’audace dans les projets, et du plaisir dans les liens humains. Je nous souhaite aussi que les échéances électorales de 2024 débouchent sur des pouvoirs locaux et régionaux qui prennent la mesure de l’urgence et croient dans les Parcs naturels comme catalyseurs de solutions !

  • Et concrètement, quels sont les premiers chantiers que vous allez entamer ?

J’ai la chance d’arriver dans une structure qui fonctionne très bien, une équipe de qualité, et une belle dynamique entre parcs. S’il fallait pointer des enjeux, je dirais en premier renforcer la capacité de l’équipe de la Fédé à soutenir encore plus les équipes des Parcs, créer du lien et des projets, proposer des outils et formations. L’équipe devrait évoluer et cela passe par du fundraising auprès des pouvoirs publics, mais aussi vers des mécènes privés. Ensuite, trouver une manière de rendre plus clair le rôle des Parcs naturels et ce qui nous distingue des autres acteurs. J’observe – et c’est surement votre cas aussi – une grande confusion face à ce que certains voient comme une lasagne d’acteurs. Il faut redire notre identité, notre spécificité, notre valeur ajoutée, et le faire d’une manière engageante.

Contact :

info@fpnw.be

081/30 21 81

Journée automnale des Parcs naturels

Le 5 décembre, les équipes des Parcs naturels étaient invitées à se retrouver dans le Parc naturel des Hauts-Pays pour une journée conviviale en cette fin d’année.

C’est à la Brasserie des Rocs à Audregnies qu’une cinquantaine d’employés des Parcs naturels de Wallonie se sont retrouvés ce mardi 5 décembre.

Après un petit-déjeuner de terroir et l’accueil par l’équipe du Parc naturel des Hauts-Pays et sa directrice, Camille Lefèbvre, la FPNW a proposé une petite animation pour les participants. D’abord pour se rencontrer autour d’anecdotes et souvenirs liés aux Parcs naturels. Ensuite pour construire ensemble et définir les grandes lignes de l’année 2024. Des idées de projets communs ont émergé de ce moment de réflexion, mais aussi une vision plus claire de ce que sont les Parcs naturels et comment ils se définissent dans le paysage wallon des organismes œuvrant pour le développement durable.

 

Après le repas, les participants se sont répartis en 3 groupes pour les balades thématiques :

1. Balade nature et biodiversité dans le Bois d’Angre
2. Balade à la découverte de Montignies-sur-Roc, l’un des « Plus Beaux Villages de Wallonie »
3. Balade sur les traces du poète Emile Verhaeren, dans le Bois d’Angre (15 pers max)
4. Balade autour de la brasserie de l’Abbaye des Rocs, visite du verger et de la micro-brasserie


C’est après un dernier verre de l’amitié que les participants se sont quittés. Chacun repartira riche des échanges et propositions d’actions nourris pendant cette journée, et fier de participer aux défis et différentes missions des Parcs naturels.

3 nouveaux guides pour allier tourisme et nature en Wallonie

Le Commissariat Général au Tourisme et la Fédération des Parcs naturels de Wallonie préparent pour cette fin d’année 3 nouveaux guides à destination des acteurs du tourisme et de la nature en Wallonie. L’objectif? Allez vers un tourisme durable et respectueux des espaces naturels sur notre territoire. 

L’installation et la gestion des bivouacs en Wallonie, balises, conseils et retours d’expériences.

Les objectifs de ce Guide sont de guider les concepteurs à réaliser de bons choix de sites et leur donner les clés d’une bonne gestion. Les différentes balises présentées ont été identifiées par un groupe de travail composé des concepteurs et gestionnaires de l’ensemble des aires de bivouac de Wallonie.

 

Vers un tourisme durable sur votre territoire. Recommandations, conseils et bonnes pratiques pour l’intégration d’une plus grande durabilité dans le développement touristique d’un territoire.

L’objectif poursuivi au travers de ce guide méthodologique est de fournir des recommandations, des conseils et présenter des bonnes pratiques qui accompagnent le changement vers un tourisme plus durable et, ce, à n’importe quelle échelle territoriale et pour tout type de territoire.

 

Guide pour la mise en tourisme des espaces naturels riches en biodiversité

Ce guide aura pour vocation d’aider les organismes touristiques, les gestionnaires d’espaces naturels, les structures de développement économique et de développement de la nature à planifier et à réfléchir à la manière de mettre en tourisme des espaces naturels riches en biodiversité de taille moyenne (quelques hectares à quelques dizaines d’hectares). Il est le reflet des expériences développées en Wallonie mais également en Europe.

Retour sur les Journées européennes des Parcs naturels 2023

Retour sur les journées européennes des Parcs naturels qui se sont déroulées les 15 et 16 mai au Parc naturel des Sources. Au total plus de 100 employés des Parcs naturels de Wallonie se sont réunis afin d’échanger ensemble et de s’informer sur les enjeux liés aux changements climatiques dans leurs différentes missions : agriculture, gestion forestière, biodiversité, aménagement du territoire, énergie, éducation…

La matinée du lundi fut introduite par la Ministre Céline Tellier, qui a rappelé l’importance du travail des Parcs naturels dans la crise climatique que nous connaissons aujourd’hui. À travers leurs projets, les Parcs naturels participent activement à protéger, préserver et restaurer la biodiversité, mais aussi les paysages et par là, la qualité de vie des citoyens. Leur travail fut très largement remercié.

Ensuite, Xavier Fettweis (ULg)  a présenté son modèle relatif aux changements climatiques en Belgique avec différents scénarios pour le futur et l’importance d’agir dès maintenant pour diminuer les effets dévastateurs du réchauffement. Enfin, Etienne Aulotte (LIFE Natur’Adapt) a présenté une méthodologie afin d’intégrer le changement climatique dans la gestion des aires protégées, grâce à un diagnostic de vulnérabilité et un plan d’adaptation au changement climatique.

L’après-midi fut consacrée aux ateliers thématiques où chacun a pu approfondir l’impact des changements climatiques selon son axe de travail : nature/biodiversité, gestion agricole et forestière, énergie, paysages, sensibilisation… 

La matinée du mardi fut quant à elle consacrée à des ateliers pratiques animés par différents intervenants:

  1. LIFE Ardenne liégeoise :  bilan et exemples des actions de restauration en milieu tourbeux par le Parc naturel des Sources.
  2. Comment parler de la transition à de nouveaux publics par le Réseau Transition, ou comment s’adresser de manière sensible à différents publics grâce aux ressources du storytelling.
  3. Résiliences des territoires par Espace Environnement qui a présenté le projet Homeos « Montée en résilience des territoires », une séquence interactive pour comprendre la résilience et envisager des pistes d’actions pour son territoire.
  4. Les paysages de l’après pétrole, un atelier de mise en place d’un scénario de la transition énergétique sur un territoire donné et d’impacts sur les paysages.

Ce rendez-vous incontournable pour les chargés de mission des Parcs a d’ores et déjà été pris pour 2024 !

Voir le reportage Vedia (télévision locale) : https://www.vedia.be/www/video/info/environnement/quand-les-parcs-naturels-de-wallonie-se-rencontrent-a-stoumont-et-spa_111490_89.html